Le Dolmen de la lloseta

PEG3

 

Situé à 500 m d’altitude, le monument est en très bon état de conservation. C’est une chambre rectangulaire de 1,85 m sur 1,25 m, délimitée par trois grosses dalles de granit de provenance locale.

Le tumulus, sans doute en partie naturel, est une sorte de butte assez prononcée mais de dimensions restreintes.

Cupules de la table du dolmen : la table de couverture porte 18 cupules, plus ou moins nettes, de dimension variables. Toutes ces cupules sont de forme hémisphérique et donc obtenues par percussion sur le granit avec un percuteur arrondi. Une rigole peu profonde aboutit à la plus grosse cupule. Cupules et rigoles sont fréquentes sur les tables des dolmens roussillonnais ou sur les roches avoisinantes.

Le dolmen de la lloseta a été utilisé comme « baraque » par les propriétaires successifs.

Nous retrouvons la trace de ce dolmen dans un texte d’archives de 1510 : »Loco dicto les arques in terminio de Billarch ». Les « arques » est le pluriel de « arca » signifiant dolmen ; nous supposons donc qu’il y avait plusieurs dolmens sur la commune de Villerach. Notons qu’il existe toujours un balle dalle à cupules à l’emplacement d’un autre dolmen détruit au lieu-dit garouille, à 250 m au sud de la lloseta.